Approvisionnement en bleuets frais difficile à la Chocolaterie des Pères Trappistes

Approvisionnement en bleuets frais difficile à la Chocolaterie des Pères Trappistes
C’est dans un nouvel emballage que les bleuets enrobés de chocolat noir des Pères Trappistes feront leur arrivée sur les tablettes.

L’approvisionnement en bleuets frais du jour s’annonce difficile pour la Chocolaterie des Pères Trappistes, qui débute sa production de bleuets enrobés de chocolat noir. C’est dans un nouvel emballage et avec une image rafraîchie que le produit doit faire son arrivée sur les tablettes de partout en région.

« La Chocolaterie a refait l’ensemble de son image et de ses emballages cette année. C’est toutefois la boîte de bleuets enrobés qui sera notre porte-parole officiel avec son contenu informatif qui relate une partie de notre histoire », a indiqué le Père Clément, supérieur de la communauté trappiste de Mistassini, qui ajoute que les produits de la Chocolaterie sont désormais sans gluten ni arachides.

Si le produit est toujours recherché par les amateurs, la Chocolaterie ne s’attend pas à être en mesure d’effectuer une production record cette année étant donné les difficultés d’approvisionnement en bleuets. L’entreprise dolmissoise n’en souffrira toutefois pas puisque bien que le chocolat aux bleuets demeure un produit phare, il ne constitue qu’environ 25 % du chiffre d’affaires.

« L’approvisionnement en bleuets cueillis à la main frais du jour étant difficile, dû au manque de cueilleurs et à Dame nature qui contrôle notre approvisionnement en bleuets, il est primordial pour nous d’être diversifié. Cette structure nous met à l’abri des saisons difficiles », a d’ailleurs souligné Dominique Genest, directeur général à la Chocolaterie.

L’entreprise entend tout mettre en œuvre afin de trouver de nouvelles sources d’approvisionnement en bleuets frais du jour. « D’ici une semaine, si tout va bien, nous devrions être en mesure d’approvisionner la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de livrer par la suite les commandes de nos clients du reste du Québec », a tout de même précisé Nadine Blais, directrice des opérations et du contrôle de la qualité. —S.T.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des