Animaux et aînés : un contact qui fait du bien!

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Animaux et aînés : un contact qui fait du bien!
Ce petit lapin est une vedette incontournable lors des séances d’accompagnement avec les animaux offertes dans ces centres pour personnes âgées. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Depuis environ un an, la Petite ferme à Orace a développé un nouveau volet pour mettre les personnes âgées en relation avec les animaux. Comme quoi le fait de côtoyer une petite bête peut parfois faire un bien immense.

Trois à quatre jours par semaine, Guylaine transporte certains de ses animaux pour visiter différents endroits comme les CHSLD Oasis et de Normandin. Une forme de zoothérapie pour les résidents, qui attendent toujours avec impatience l’arrivée des animaux.

« C’est de l’accompagnement avec des animaux plus que de la zoothérapie. Je visite cinq endroits où je fais des rencontres individuelles ou de groupe. C’est incroyable de voir la réaction des gens », mentionne Guylaine, qui a d’ailleurs œuvré comme préposée aux bénéficiaires pendant une dizaine d’années.

Celle-ci a pris bien soin de trier sur le volet les animaux qu’elle amène. Seules les petites bêtes avec un caractère parfaitement adapté sont présentées aux résidents. On y retrouve entre autres lapin, chien, chat et chèvre.

« C’est tellement beau de voir ça. L’espace d’un instant, les petits bobos disparaissent et les gens deviennent très calmes pendant qu’ils flattent les animaux. Le bonheur que les animaux apportent aux gens, c’est ce que j’aime transmettre. »

Deuil

Avoir des animaux, ne serait-ce qu’un chien ou un chat, c’est savoir que l’on devra éventuellement en vivre le deuil. Le fait d’avoir de nombreux animaux auxquels on s’attache, permet-il d’aborder plus facilement cet aspect avec le temps?

« Non, on ne s’habitue jamais. Même que je trouve ça de plus en plus difficile avec l’âge », laisse tomber Gérald.

Malgré tout, souligne-t-il, il faut savoir reconnaître que le moment est venu et éviter à un animal de vivre des souffrances inutiles.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des