Amir Khadir appuie les employés de garage mis en lock-out

Amir Khadir appuie les employés de garage mis en lock-out
Guillaume Néron et Amir Khadir en discussion avec des employés de garage en lock-out à Saint-Félicien.

Le député sortant de Mercier, Amir Khadir, a fait un arrêt à Saint-Félicien, mercredi, pour appuyer les employés de garage en lock-out.

Accompagné du candidat de Québec solidaire dans Roberval, Guillaume Néron, Amir Khadir a plaidé pour une réforme du code du travail afin d’éviter ce type de conflit. « Il faut mieux encadrer le droit du travail pour dissuader les patrons de déclencher des lock-out, il faut raffermir les lois du travail. Présentement, il y a près de 43 lock-out en cours qui touchent 750 familles, c’est inadmissible », a-t-il lancé.

Celui-ci estime que cette situation perdurera tant et aussi longtemps que la population continuera à appuyer le Parti libéral et le Parti québécois. « Les gens de Roberval ont l’occasion d’envoyer un message clair. Les vieux partis sont usés par le pouvoir, corrompus et sous le contrôle des lobbys financiers. Il faut les laisser à leur sort et opter pour des gens comme Guillaume Néron dans Roberval », a affirmé Amir Khadir.

Rencontre avec un patron

Après avoir discuté avec les travailleurs en lock-out, Amir Khadir s’est rendu à la Maison Mazda de Saint-Félicien, tout juste l’autre côté de la rue. Il s’y est entretenu avec le directeur général, Pierre-Luc Verreault, pendant quelques minutes.

À sa sortie, il n’a pas voulu commenter outre mesure la teneur de ses échanges. « Nous avons eu une discussion franche. Je crois qu’il est temps de s’asseoir et de négocier sur des bases honorables pour tout le monde », a-t-il indiqué. —S.T.

Partager cet article