Alain Vallée connait son monde comme le fond de sa poche

Denis Hudon
Alain Vallée connait son monde comme le fond de sa poche
Alain Vallée est gérant du magasin Renomax dans le secteur de Mistassini, depuis maintenant 30 ans. Il en est à sa 42e année à cette quincaillerie. (Photo : Trium Médias - Denis Hudon)

Comme jadis, où le magasin général était le cœur économique et social de sa communauté, la quincaillerie a joué un rôle semblable et continue encore aujourd’hui de conseiller la clientèle lorsque vient le temps d’acheter des articles et matériaux de construction et de rénovation. Pour Alain Vallée, le métier de quincaillier est une véritable vocation.

À sa 42e année à la Quincaillerie Renomax Home Hardware, sur la rue de l’Église, dans le secteur Mistassini, Alain Vallée est tout autant passionné par son travail qu’à ses premiers jours. Même davantage.

Au sortir de son 5e secondaire, en 1978, Alain Vallée fait son stage en comptabilité à la quincaillerie de Mistassini. Il sera engagé aussitôt où il assiste à la comptabilité. Très rapidement, il devient commis et sept ans plus tard assistant gérant.

À 30 ans, Alain Vallée prend la gérance du magasin, poste qu’il occupe toujours aujourd’hui.

« J’ai appris tout du métier sur le tas. J’aime tellement ce milieu. Je me plongeais dans la lecture des catalogues pour connaître les articles que nous avions en magasin. Encore aujourd’hui, j’ai toujours cette curiosité d’apprendre. »

Investir dans son milieu

À titre de gérant, Alain Vallée doit s’assurer tous les matins à l’ouverture du magasin à la clientèle, que tout soit parfaitement en place. Le magasin compte pas moins de dix départements et environ 35 employés. Il compte sur une équipe dévouée et compétente.

« On se fait un petit meeting le matin et chaque employé sait exactement ce qu’il a à faire. Le travail commence avant même l’ouverture des portes », explique l’homme toujours souriant.

Alain Vallée connaît pas mal chaque visage qui entre dans le magasin.

« C’est une clientèle très fidèle. Mes premiers clients sont aujourd’hui des grands-papas. Aujourd’hui, je continue à servir le grand-père, le père, le fils et même le petit-fils. C’est quatre générations qui viennent à notre magasin », constate fièrement le gérant.

Pour les communautés, la quincaillerie a une place de choix dans les habitudes des consommateurs. Renomax, propriété de la famille Rousseau, compte deux magasins à Dolbeau-Mistassini, un à Saint-Félicien et un autre à Roberval.

« Benoît Rousseau est un homme d’affaires visionnaire et infatigable. Pour lui, la clientèle et les employés sont la clé du succès. Il nous donne les moyens pour pouvoir répondre aux besoins et aux exigences des clients. Il n’arrête jamais d’investir dans son milieu. Il ne faut jamais oublier ça. Il contribue à l’économie des communautés. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des