Aérodrome Lac-Saint-Jean : Acquisition de l’école de pilotage

Serge Tremblay
Aérodrome Lac-Saint-Jean : Acquisition de l’école de pilotage
La Régie intermunicipale de l’Aérodrome Lac-Saint-Jean est devenue propriétaire de l’école de pilotage, qu’elle entends relancer sur des bases solides. (Photo : TRIUM MÉDIAS - Serge Tremblay)

La Régie intermunicipale de l’Aérodrome Lac-Saint-Jean a complété l’acquisition de l’école de pilotage qui était jusqu’ici administrée par l’Aéroclub La Friche. Une démarche qui vise au maintien à long terme de ce service.

« On était partenaire avec l’Aéroclub depuis quelques années et nous avons pris la décision, de concert et en collaboration, de procéder à l’acquisition de l’école de pilotage. Le financement des activités facilité, car nous avons des leviers financiers à notre disposition », explique le président de la Régie et maire de Normandin, Mario Fortin.

La transaction comprend tous les actifs dont disposait l’Aéroclub, incluant un avion en très bon état. À terme, l’Aéroclub sera vraisemblablement dissous.

La Régie est actuellement en processus pour finaliser l’embauche d’un instructeur à temps plein et à l’année, un scénario qui était difficilement réalisable pour l’Aéroclub.

« On engage un instructeur à plein temps pour faire tourner l’école de pilotage. On se donne quelques années pour relancer ce produit qui, on le croit, a du potentiel. On le voit dans les autres aéroports, il y a des listes d’attente pour les cours de pilotage. Il suffit de se donner le temps de bien faire les choses. »

Relance

Mario Fortin estime qu’il est réaliste de croire que l’Aérodrome Lac-Saint-Jean puisse formellement relancer les activités de l’école de pilotage vers le début du mois de septembre.

Pour le moment, on ne s’est pas fixé d’objectifs clairs à savoir combien d’élèves seront nécessaires chaque année pour assurer la rentabilité de l’école de pilotage. On estime toutefois qu’une formule de cours à distance avec une évaluation sur le terrain pourrait être porteuse.

« Le télétravail a été apprivoisé au cours de la dernière année. Il serait possible de donner des cours à distance puis de faire venir les gens à l’Aérodrome pour les examens pratiques. C’est une formule à explorer qui pourrait générer des retombées chez nous. »

Vols panoramiques

La disponibilité d’un avion et d’un pilote instructeur pourrait aussi mener l’Aérodrome Lac-Saint-Jean à relancer son projet touristique de vol panoramique. Un projet-pilote de vols touristiques visant à découvrir le territoire local sous diverses thématiques avait été développé, mais les conditions pour assurer son maintien n’étaient pas au rendez-vous.

Il ne faut pas s’attendre à une relance à court terme de cette initiative, mais l’Aérodrome a de l’intérêt, assure Mario Fortin.

Partager cet article