Abolition des commissions scolaires : les élus de la MRC craignent d’y perdre au change

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Abolition des commissions scolaires : les élus de la MRC craignent d’y perdre au change
MRC de Maria-Chapdelaine.

L’intention du gouvernement Legault de procéder à l’abolition des commissions scolaires soulève des inquiétudes chez les élus de la MRC de Maria-Chapdelaine, qui craignent que le milieu n’y perde au change.

Les élus ont adopté une résolution lors de la plus récente séance publique du conseil de la MRC afin que le gouvernement sursoie à son projet le temps d’effectuer des consultations et de déposer un plan clair de ses intentions.

« On a des inquiétudes si jamais le gouvernement décide d’aller de l’avant avec l’abolition des commissions scolaires. Entre autres, c’est une perte de démocratie locale et on a aussi peur qu’il y ait une centralisation du réseau administratif à travers cette nouvelle structure », a indiqué le préfet Luc Simard.

Petits milieux

Plus particulièrement, les élus craignent que les petites municipalités ne voient leurs écoles être menacées de fermeture au profit des plus grands centres urbains dans le processus.

« Ce serait une perte d’autonomie locale et une perte de services dans nos petites municipalités. »

La résolution adoptée par la MRC demande au gouvernement de surseoir à l’abolition des commissions scolaires, de déposer un plan pour la suite des choses et de réaliser une consultation pour tâter le pouls sur le terrain.

Luc Simard mentionne que les élus ne prennent pas position en faveur du maintien des commissions scolaires, mais qu’en l’absence d’un plan précis quant à la suite des choses, la prudence doit être de mise.

« On parle d’abolir les commissions scolaires, mais c’est quoi le vrai plan? On ne le sait pas. Déposez votre plan, faites des consultations et on vous donnera nos commentaires, mais en attendant nos inquiétudes sont très présentes. »

CIUSSS

On se souviendra que même si le dossier était à une tout autre échelle, la vague de fusion qui a mené à la création du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean avait passablement échaudé les élus.

« La fusion du CIUSSS, c’est une belle démocratie locale qui impliquait des gens du milieu qui comprenaient nos enjeux que l’on a perdue. Les commissions scolaires, ce sont un tout autre dossier. On risque de perdre des établissements dans les petits villages, on risque de perdre beaucoup dans notre milieu. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des