5 000 $ pour que des jeunes cuisinent sainement

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
5 000 $ pour que des jeunes cuisinent sainement
Les jeunes prennent plaisir à découvrir la cuisine et les aliments sains à travers les ateliers de cuisine du Garde-Manger, financés grâce à la contribution du Club Rotary de Dolbeau-Mistassini. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Savoir cuisiner, c’est se donner l’opportunité de mieux manger. C’est en quelque sorte ce que souhaite offrir le Club Rotary de Dolbeau-Mistassini à des jeunes de 8 à 11 ans de l’école Notre-Dame-des-Anges en contribuant à l’atelier de cuisine Le P’tit Resto de l’épicerie communautaire Le Garde-Manger.

L’équipe du Club Rotary de Dolbeau-Mistassini, sous la présidence de Marilyn Sylvain, a choisi de remettre un montant de 5 000 $ à ce projet qui permettra à une quinzaine d’élèves du primaire de profiter d’ateliers de cuisine dans une ambiance de bonne humeur.

« C’est un projet qui s’inscrit dans nos axes stratégiques d’intervention. Les saines habitudes alimentaires constituent un atout important pour les jeunes. Savoir cuisiner avec des aliments sains sera très utile pour améliorer leur autonomie alimentaire », a résumé Marilyn Sylvain.

Marilyn Sylvain, président du Club Rotary de Dolbeau-Mistassini, a remis une contribution de 5 000 $ au président de l’épicerie communautaire Le Garde-Manger, Harris Mainville.

Les ateliers se déroulent ne groupe de cinq à raison de trois jours par semaine. L’animatrice va chercher les jeunes à l’école et les amène au local de cuisine du Garde-Manger, où chacun prend un petit goûter et pourra s’initier à la confection d’un nouveau met.

« C’est une activité ludique ou on apprend les plaisirs de la cuisine. On ne veut pas que ce soit comme sur les bancs d’une salle de classe », souligne pour sa part Rémy Therrien, coordonnateur de l’organisme.

Enthousiasme

Il fallait voir l’énergie et l’enthousiasme des jeunes pour constater à quel point cet atelier leur plaît. On n’hésitait pas à se salir les mains afin de confectionner le gâteau aux pois chiches qui constituait l’apprentissage du jour.

L’atelier Le P’tit Resto dure depuis quelques années déjà et est rendu possible grâce aux dons de la communauté. La contribution du Club Rotary permet au Garde-Manger de maintenir cette année encore cette activité qui lui tient à cœur.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des