1,6 M$ pour le développement touristique

Photo de Yohann Harvey Simard
Par Yohann Harvey Simard
1,6 M$ pour le développement touristique
(Photo : courtoisie - Carole Tremblay)

Une aide gouvernementale de 1,6 M$ sera versée à trois organisations touristiques de la région afin qu’elles puissent investir dans leurs installations. La municipalité de Péribonka, le Moulin des Pionniers de La Dorée ainsi que le Village-Vacances Petit-Saguenay en seront plus précisément les bénéficiaires. La réalisation des différents projets mènera à la création de huit nouveaux emplois.

De la somme totale, 1 050 000$ iront à la Municipalité de Péribonka pour l’aménagement de son pôle touristique, Espace Péribonka. L’investissement permettra la construction d’une place centrale ainsi que celle d’un bâtiment permanent. Trois nouveaux emplois seront créés.

Du côté de la municipalité de la Dorée, 450 000$ seront alloués à un projet visant l’amélioration de l’offre touristique du Moulin des Pionniers. Le projet doit mener à la diversification des activités du site ainsi qu’à l’ajout d’infrastructures de type familial. Ici encore, trois nouveaux emplois seront créés dans le sillage du projet.

Le reste de la somme est destinée au Village-Vacances Petit-Saguenay. Ainsi, 99 999$ serviront à la transformation de la piscine actuelle pour y ajouter un plan de baignade chauffé et aménagé de façon à offrir des espaces de détente confortables. Le projet mènera à la création de deux emplois.

L’Agence de développement économique Canada (DEC) pour les régions du Québec estime que l’apport du secteur touristique est essentiel à une relance économique efficace lorsque les circonstances le permettront.

En ce sens, afin que les organisations soient prêtes à accueillir les touristes, DEC estime qu’il faut continuer d’investir dans les attraits régionaux et les établissements.

« L’industrie touristique a été durement touchée par la pandémie, et le gouvernement du Canada s’engage à en accompagner les joueurs clés pour qu’ils soient prêts à rebondir avec vigueur après la crise économique », souligne Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de DEC.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *