Le Bootcamp-Race comble les attentes des 1600 participants

Le Bootcamp-Race comble les attentes des 1600 participants

Bas evident de grimper dans les cordages après avoir fourni tellement d’efforts dans un parcours accidenté.

ENDURANCE. Dolbeau-Mistassini pourra dire mission accomplie avec la présentation samedi au centre plein air Do-Mi-Ski de l’événement BootcampRace 2017, où la participation dépassait les 1600 inscriptions. 

Des participants enthousiastes, déterminés, crinqués au maximum. Un seul objectif : compléter le parcours de 6 kilomètres en terrain accidenté et franchir les quelque 25 obstacles… dans la dignité.

Un temps parfait pour ce genre d’événement. Le site Do-Mi-Ski offre un terrain idéal pour ce camp d’endurance basé sur l’entraînement militaire. Il fallait voir les sourires sur les visages des participants ainsi que la fierté inscrite sur la face, même à l’arrivée. Spectaculaire comme parcours avec en plus des obstacles amusants qui poussent chaque participant à se dépasser, physiquement autant que mentalement. Que du plaisir! Ramper dans la boue, glissade dans les pentes avec bassin d’eau en bas, course dans un marais, collines à grimper, rampes à escalader, rampes avec cordages, anneaux suspendus, etc., tout pour mettre à l’épreuve les participants.

De retour l’an prochain

« Je m’entraîne déjà régulièrement et c’est la troisième fois que je participe à de tels parcours. À Do-Mi-Ski, j’ai adoré le défi. Le plus beau, c’est de voir tous ces gens qui sont venus s’amuser avant tout. Je dirais que le plus difficile pour moi, c’est de monter les côtes, après avoir fourni des efforts aux différents obstacles », dit Alain Blais, un participant local. Son fils Daniel, 27 ans, a lui aussi été emballé par l’événement. « C’est ma première expérience dans le genre. Mon père et moi, on est des pur-sang », lance-t-il en souriant.

Stéphane Houde, de l’organisation locale, était pleinement satisfait de la participation et des installations. Il confiait que l’événement serait sûrement de retour l’an prochain. L’organisation confirmera le tout une fois le bilan fait. Un autre bénévole local et responsable de l’événement, Richard Belleau, tenait le même discours. Le site Do-Mi-Ski avec l’appui des bénévoles, la réponse du public et des participants sont pour lui un gage de grand succès.

Plusieurs sont venus en équipes, avec des confrères et consœurs de travail, des entreprises, entre amis, mais beaucoup ont relevé le défi en famille. Si le maire Richard Hébert n’a pas pris part aux épreuves, c’est qu’il était trop occupé à encourager les participantes et participants, n’hésitant pas à se déplacer d’un poste d’observation à un autre. Lui aussi était ravi de voir autant de monde envahir le site de Do-Mi-Ski en pleine saison estivale.